Day 7: Toujours pas MCASD, Balboa Park, Las Americas, Seal Rock & Oceanside

Day 7: Toujours pas MCASD, Balboa Park, Las Americas, Seal Rock & Oceanside

Aujourd’hui, c’est Marie qui écrit le blog. Une fois n’est pas coutume !

Tout comme hier, nous prenons notre petit déjeuner en terrasse, sous le soleil. Quel plaisir !!

Ensuite, nous partons pour San Diego à la recherche des œuvres contemporaines déplacées pour cause de travaux au musée (que nous avions trouvé fermé hier). Nous trouvons les deux sites temporaires mais non encore ouverts au public. Nous voilà un peu déçus, mais le soleil et la bonne compagnie nous permettent de garder un excellent moral ! Si, si, Benoît peut être d’excellente compagnie !!

Benoît nous conduit ensuite à Balboa Park, un site rassemblant des dizaines (Ben: toujours exagérer; UNE dizaine…) de musées en tout genre, certains gratuits, d’autres pas. Nous ne nous promenons pas dans le jardin japonais (entrée à 10$), on attendra l’année prochaine (Ben: on retourne au Japon 🙂 ).

On se fait 2 musées d’art dont un appartient à une fondation (Ben: le Timken). Le propriétaire initial des œuvres a pu les acheter grâce aux bénéfices accumulés grâce à son invention : l’essoreuse à salade… Non, je rigole : l’essoreuse à linge. Bref, sa famille a mis les œuvres à la disposition du public et c’est sympa.

On va voir des œuvres dans un jardin, dont un Calder que j’aime beaucoup. En plus, ça sentant bon l’herbe coupée et chauffée par le soleil, mmh… Et on fait un petit tour au jardin botanique qui est une grande et belle serre mais qui ne rassemble pas beaucoup de fleurs. Cela dit, le bâtiment est joli et j’aime toujours bien ce genre d’endroits.

La faim nous tenaille, on décide d’aller manger dans un diner (Ben: chez Denny’s). On est près de la frontière mexicaine, il y a de la musique de « mariachis » à la radio. Ça nous fait bien rigoler. Benoît a repéré un autre outlet : Las Americas. Je vais y trouver des jeans bootcut, cela semble vintage ici ; traduisez : désuet, dépassé. Peu me chaut, je suis bien contente d’avoir des pantalons qui ne sont pas trop courts ni trop serrés. Je suis vieille pour mon âge ? Ça me va !

Comme l’appareil photos nous a fait des misères hier, nous retournons voir les phoques à Seal rock (Ben: aussi appelée Children’s pool beach). On retrouve avec plaisir Raoul qui rêve en dormant et semble chasser les poissons; Raymond qui trempe dans une flaque chaude; René qui s’est endormi juste à l’endroit où la vague finit sa course et qui lève la queue chaque fois qu’elle l’atteint; Robert et Rupert qui n’ont pas du tout envie de faire la sieste et qui jouent dans l’eau et enfin Ben qui avance en faisant des bonds sur son ventre sans utiliser ni ses pattes ni sa queue (Ben: merci, tsé…) comme le font ses congénères. Enfin, déjà qu’il s’appelle Ben ce phoque-là, c’est normal qu’il ne soit pas comme les autres.

Enfin, nous terminons notre journée en allant voir la plage d’une série que l’on a bien aimée : Animal Kingdom. Nous sommes à Oceanside. La plage est sympathique, le pier aussi. Il y a plein de surfeurs qui assurent pas mal. Benoît est heureux car on entend les cailloux qui roulent avec le sac et le ressac. C’est gai. On se balade tout en regardant le soleil se coucher.

On termine notre journée à l’hôtel où nous soupons et préparons cet article ensemble. Pour une fois, je ne suis pas profondément endormie pendant que Benoît écrit.

Merci mon amour de passer du temps à trier les photos quotidiennement et à écrire ce que nous avons fait de la journée. C’est tellement gai de relire ça bien après.

7 Replies to “Day 7: Toujours pas MCASD, Balboa Park, Las Americas, Seal Rock & Oceanside”

  1. Vous êtes près de la frontière mexicaine. Pourquoi ne pas faire un saut jusqu’au mur tout proche construit par notre ami commun et tenter de l’escalader dans le sens States-Mexique ? Cela vaudrait la peine de voir la réaction des gardes-frontières américains. Vont-ils vous laisser faire (ce sens-là est peu couru) ou vous tirer dessus quelques dizaines de balles bien placées ? Comme vous êtes blancs (même si le vêtement de BEN est noir), j’opterais plutôt pour la première solution. DUF, on parie combien ?

  2. Si j’ai bien compris, Marie, c’était tous des phoques mâles. Pas de Ruth ou de Rita… Quand tu vois un gros truc flasque qui, de loin, ressemble à un étron, c’est automatiquement masculin… Eh bien bravo. Je commence tout doucement à en avoir marre de ce sexisme. Des étiquettes débiles qui enferment les hommes dans des clichés. Mais je ne me laisserai pas faire. Je combattrai toujours pour obtenir l’égalité femme-homme. J’irai manifester torse nu avec l’inscription HOMMEN. Tu viens avec moi, Jojojcf ? Oui, si tu veux, tu peux te mettre en short.

    1. Oh pardon, j’avais oublié de dire que Rachel et Rachida se chamaillaient en s’empêchant mutuellement de dormir et que Rose et Renée ronflaient, bienheureuses.
      Mais si vous préférez, je peux inventer que Ruth et Rita faisaient la vaisselle pendant que Reine et Rosine s’occupaient des bébés phoques, mais je risquerais d’avoir nos lectrices sur le dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *